La dame blanche

 

En fait, elle n’est pas unique. Elles sont nombreuses.
Qui sont-elles ?
Que font-elles et pourquoi ?
D’où viennent-elles ?
Autant de questions, qui aujourd’hui encore, restent presque sans réponse.
 
Sans réponse ? Peut-être pas…
Didier Audinot, passionné d’Histoire et d’archéologie, a fait de la Dame Blanche l’un de ses chevaux de bataille. Il est même parvenu à dresser une liste très détaillées des apparitions en France, en Allemagne, en Belgique et en Suisse. Rien qu’en France, il a retenu environs 300 cas qui, pour la plupart ont été confirmées par la gendarmerie ou la police locale. Son enquête extraordinaire fait maintenant référence en la matière.
 
Je vais essayer, sans trahir son œuvre, de vous en faire un très bref résumé. La tâche est ardue tant il y a à dire. Mais le mieux est encore de lire  « les lieux de l’au-delà, de Didier Audinot, aux éditions JMG.
 
Ce sont toutes des femmes qui ont été victimes de morts violentes. Par leurs apparitions, elles veulent avertir les gens, envers qui elles se manifestent, d’un danger imminent. Autrefois, une assez grande quantité de cas de Dames Blanches ont été recensées. Depuis quelques décennies, depuis l’avènement de l’automobile, elles hantent beaucoup moins les châteaux et se sont transformées en auto-stoppeuses (depuis le début du XXè siècle). Toutes semblent persuadées qu’elles sont encore vivantes et ne prennent vraiment conscience de leur état qu’en arrivant à proximité du lieu de leur accident.
 
Le scénario ? Il est presque toujours le même !
Un conducteur, ou une conductrice, seul ou non, à bord de son véhicule, souvent de nuit ou quand la clarté se fait entre chien et loup, plus rarement de jour, voit une auto-stoppeuse au bord de la route. Elle est presque toujours habillée de blanc. Le conducteur s’arrête et demande où elle se rend. Elle répond et donne sa destination qui correspond, peu ou prou, à celle du conducteur. La Dame Blanche monte à bord, à l’invite du conducteur, pour s’asseoir devant ou derrière, c’est selon. Si le conducteur insiste pour connaître la destination de la dame en blanc, celle-ci répond vaguement et laisse comprendre qu’elle saura se débrouiller ensuite.
Durant tout le trajet, elle est calme et taciturne. Lorsque le conducteur lui pose des questions, elle se montre fort peu loquace. Dès l’approche du lieu de son accident d’autrefois, elle s’anime soudainement beaucoup, devient fébrile et parfois, se met même à paniquer. Souvent, elle pousse un cri en avertissant le conducteur : attention, ce virage, ce carrefour est dangereux ! Dès l’endroit dangereux dépassé, ou peu après, la Damme Blanche a disparue. Inexplicablement peut-être, mais totalement disparue ! Plus rarement, le conducteur a pu entendre une longue plainte au moment de sa disparition..
Le jour même, ou le lendemain, le conducteur ira raconter son histoire à la gendarmerie ou au commissariat et, la plupart du temps, il entendra l’agent lui dire que son histoire est bien connue et qu’il est loin d’être le seul à avoir vécu cette histoire. On prendra sa déposition avec grand scrupule car les gendarmes et policiers ont maintenant reçu pour ordre d’agir avec la même méticulosité que s’il s’agissait d’un dossier OVNI. De la description que le conducteur fera de la dame en blanc, l’agent lui dira que la personne est connue (c’est très souvent le cas) et qu’il s’agit de mademoiselle ou madame Untelle, ayant eu un accident mortelle en telle année (parfois plus de trente ans auparavant) à cet endroit précisément. On pourra même lui dire qu’il est le Xème de ce cas précis.
 
Ces apparitions ne sont pas forcément toujours nocturnes et, parfois, les dames ne sont pas en blanc. On connais, dans l’Ardèche, vers Aubenas, le cas d’une dame, de jour, en tenue de cuir avec un casque sous le bras (une motarde). Pour la gendarmerie d’Aubenas, ce cas est répétitif.
 
Ce qu’il y a de tout à fait remarquable est qu’il s’agit de cas de matérialisation totale et complète. La dame est tout à fait capable d’actionner la poignée et la portière. Elle est perçue dans la totalité de son corps et, comme un corps fait de chair et d’os. Pour les témoins, c’est indiscutable. Elle disparaît en un instant, ou en laissant un léger brouillard, en passant au travers de la voiture car nulle portière, ni vitre n’a été actionnée. Lorsqu’elle entre dans un véhicule, tout ne peut laisser que penser qu’elle n’est pas un fantôme, ne serait-ce que par les mouvements de son corps, ceux du siège et ceux du véhicule.
 
Nous connaissions déjà les apparitions fantômatiques à  caractère plus ou moins ectoplasmique (ou en avions déjà entendu parler) mais là, je le répète, il s’agit de re matérialisation totale et complète. Le visage de la Dame Blanche semble toutefois assez pâle, voire diaphane.
Toutes en subit une mort violente. Elles réapparaissent toutes sur les lieux de leurs accidents. Toutes possèdent les caractéristiques de la matière dense, tout comme nous. Elles disparaissent toutes de la même façon, soudainement ou en laissant la trace d’un léger brouillard.
 
Il existe un cas d’un conducteur entreprenant et ayant eu la main quelque peu baladeuse. Il a touché la poitrine et la cuisse de la dame en blanc. Il ne l’oubliera sans doute jamais. L’impression qu’il en a retiré est d’avoir touché un corps froid comme le marbre ! mais d’avoir bel et bien touché un corps.
 
Il arrive parfois que la Dame blanche laisse un objet, ou en emporte un autre, supprimant ainsi tout doute quant à une hallucination.
 
Un autre cas où la Dame Blanche monta dans une voiture où se trouvaient déjà quatre personnes. Elle s’assit à l’arrière, entre les deux hommes. Aucun d’entre eux ne nota quoi que soit qui fût anormal. Pourtant, l’arrière d’une voiture n’est pas si spacieux, lorsqu’on est trois adultes, pour ne pas se toucher les uns les autres. En d’autres termes, le corps de la Dame Blanche a un poids et le contact de son corps rappelle le contact de n’importe quel autre corps bien vivant.
 
Il semble que la Dame Blanche soit là pour éviter à quelqu’un un accident.
Il semble aussi qu’elle soit là pour en provoquer d’autres.
 
Aujourd’hui, tout n’est pas encore expliqué mais une chose reste certaine, c’est que ce phénomène est bien réel et non du à une forme d’hallucination, ni de croyance locale.
 
Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?
Que croyez-vous ?
L’avez-vous vue ?