(tout au début, on n’obtient que ce genre de tracé. L’entité a besoin de s’habituer à votre main).

    (puis rapidement arrive le merveilleux. Ceux qui ont particulièrement bien connu Frédérique peuvent dire qu’il s’agit bien là de son écriture. En se reculant un peu, on peut lire « je vous aime Fredy ». Toutes les lettres y sont mais comme c’est presque toujours le cas, elles sont toutes rattachées. Ceci peut être une gêne, au début, pour la compréhension, le décryptage. La quatrième ligne n’a pas encore été déchiffrée vraiment. A la cinquième ligne, on peut lire « OUI. Ce oui répond tout simplement à une question qui a été posée à Frédérique)

Le principe de l’écriture automatique est relativement simple : il suffit d’être patient, car on peut passer des heures sans que rien ne se passe. Pour certains, un début peut se produire par des gribouillis, ou encore des suites de mots incompréhensibles. Pour d’autre par contre, ils parviendront à écrire des mots cohérents, intelligents, et ce dans une écriture radicalement différente de la leur.

Tout d’abord, installez-vous dans un endroit tranquille et intime, où vous vous isolerez sans être dérangé par quoi que se soit, téléphone, etc.

Vous pouvez mettre une musique douce, à faible volume, ou ne rien mettre du tout, chacun fera comme il le sent.

Installez-vous à une table. Il faut éviter un éclairage trop violent telle qu’une lumière provenant d’une lampe de chevet par exemple.

Prenez plusieurs feuilles blanches que vous placerez devant vous, prenez un crayon que vous tiendrez comme vous avez l’habitude de le tenir, sans forcer, ni exercer la moindre pression.

Une fois bien installé, il faut impérativement adresser une invocation à Dieu, vous vous mettrez ainsi à l’abri de toute ingérence indésirable susceptible de s’avérer particulièrement néfaste, surtout pour les débutants. Un exemple d’invocation qu’Alan Kardec faisait : « Je prie Dieu Tout-Puissant de permettre à un bon esprit de communiquer avec moi et de me faire écrire ; je prie aussi mon Ange-Gardien de bien vouloir m’assister et écarter les mauvais esprits ». Cet exemple nous est donné par une personne qui fut de confession religieuse catholique romaine mais chacun peut se forger la sienne.

Restez détendu et attendez. A un moment donné, vous ressentirez  un étrange picotement ou frémissement dans votre main ou votre bras et, votre main, mue par une impulsion incontrôlable se mettra à bouger. Votre main commencera à tracer des traits ou signes sur le papier. Au début ce ne sera que des traits ou des signes qui  pourront n’avoir aucun sens, mais c’est un début…

Ne cherchez pas à communiquer avec un esprit de votre choix, surtout au début, mais laissez la possibilité aux autres de pouvoir s’exprimer à travers vous. Certaines entités ne se trouvent pas toujours dans les meilleures conditions pour se manifester. Hé oui, ils sont un peu comme nous. Faites bien attention que vos questions soient très claires, concises et surtout sérieuses. Demander quels sont les numéros du loto qui vont sortir n’en fait pas parti. Vous pouvez demander des conseils, des renseignements sur des problèmes principaux qui vous tourmentent mais attention,  pour les entités, les problèmes matériels n’ont plus cours. Des explications d’ordre spirituel seront bien venues. Dernier petit conseil : continuez d’écrire jusqu’à ce que la communication s’interrompe d’elle-même. C’est pour ça qu’il est plus qu’important que vous soyez vraiment tranquille et que rien ne puisse venir vous déranger. Prenez des notes au fil de vos essais, même si ceux-ci se sont soldés par des échecs, et datez-les. Vous pourrez ainsi noter vos progrès. Ne vous découragez pas. Soyez persévérant. Vous pouvez faire cet exercice tous les jours pendant 10 à 15 minutes pas plus. Soyez donc très patient. Le travail peut se comparer à un sportif de haut niveau. Beaucoup d’entraînement et de patience.
 

Revenir en haut de la page.